Espagne 2018 (en route pour le Maroc)

voir diaporamaEspagne 2018

Depuis notre départ, nous avons traversé rapidement la France puis le nord de l'Espagne pour arriver au sud de la Catalogne, à Arnes près du Parc naturel Els Ports. Quand nous étions venu dans le Delta de l'Ebre, l'an dernier, nous avions prévu de nous arrêter à cet endroit pour y faire des randonnées. La météo ne nous avait pas été favorable et nous avions reporté ce projet. Comme ce Parc est sur le chemin d'Algésiras, nous nous y arrêtons 2 jours. Nous sommes dans une Espagne rurale, cultivant les oliviers, la vigne et les arbres fruitiers. Les villages sont petits et il vaut mieux prévoir le ravitaillement car il n'est pas aisé de s'approvisionner. Le Parc naturel Els Ports, de taille assez réduite, se distingue par ses montagnes très rocheuses avec au pied de belles forêts de pin. Ces montagnes, peu élevées, sont le paradis du vautour fauve, du vautour maoine et du migrateur pecnoptère d'Egypte. Leur vol au-dessus des falaises, sans un coup d'aile, nous fascine.

Nous y avons fait deux belles balades très différentes, l'une dans des forêts de pins et l'autre en longeant un rio à sec qui se fraie un chemin entre des falaises abruptes spectaculaires.

  • Horta St Joan

  • Vallerobbres

  • Els Ports

Morella - Peñiscola

Morella et sa citadelle

Le village fortifié de Morella, situé à 1000 m. d'altitude mérite le voyage. En venant de Arnes, nous découvrons la citadelle juchée sur une montagne. Dans ces ruelles pavées et très pentues se trouvent de jolies boutiques qui vendent les spécialités du coin : truffe noire, jambon sec de taureau, fromage de Morella, massepain pour l'alimentation et couvertures tissées pour l'artisanat.

Nous redescendons la vallée jusqu'à Peñiscola. C'est une station très touristique mais sa vieille ville est très jolie, sur sa presqu'île, dominant la mer.  

  • Peñiscola

Albufera près de Valence

Nous ne nous arrêtons pas à Valence car nous y avons séjourné plusieurs jours en 2007 pour l'America's Cup. Notre but : l'Albuféra et son lac, le plus grand lac naturel d'Espagne, ses oiseaux, ses balades en barque au coucher du soleil. Nous ne sommes pas déçus, si ce n'est par les oiseaux. Ce n'est pas la bonne période aussi nous voyons surtout des canards colverts qui nous semblent si communs, vu la quantité que nous avons sur nos lacs suisses.

Le soir, nous faisons une balade en barque sur le lac, en compagnie de mouettes, goélands, hérons et même un vol de flamands roses. Le coucher de soleil est un moment privilégié de cette sortie.

Cette région est également réputée pour ses rizières. Nous sommes à la période de récolte et les rizières sont jaune orangé avec de belles grappes de riz. Nous y goûtons bien entendu. C'est un riz à petits grains, parfait pour la paella et les risottos. 

Cabo de Gata - Désert de Tabiernas

Le parc naturel de Cabo de Gata se trouve près d'Almeria. Pour y accéder, nous traversons d'immenses plaines couvertes de serres. C'est impressionnant surtout sije fais la comparaison avec l'entreprise où j'ai travaillé 15 ans ... ce n'est pas la même échelle. 

Finalement, nous arrivons près de la côte et les serres laissent la place à des collines désertes avec une végétation rase et clairsemée. Depuis ce matin, nous sommes en vigilance 2 pour la région d'Alméria, suite à la capricieuse Leslie qui menace l'Espagne. Nous en subissons les abords avec toutefois des vents violents, de la pluie puis à nouveau du soleil. Nous partons pour Cabo de Gata et son phare. Malgré ou à cause de la pluie, le site est spectaculaire. 

L'église de Las Salinas se trouve au milieu des étangs. Il y a beaucoup de ruines de moulins et très peu sont entretenus. Heureusement, de temps en temps, nous en apercevons un.

Le lendemain, avec un superbe soleil, nous partons randonner de Las Negras à la Cala San Pedro. Une jolie balade de 11 kms avec une belle descente (merci pour mes genoux !). La plage de San Pedro est un peu décevante. Il y a pas mal de vagues et comme ça brasse, l'eau est sablonneuse. Il y a un camping pour marcheurs avec un service extrêmement minimum. 

C'est le moment de continuer notre voyage pour Grenade. Nous passons par Sorbas pour contourner la Sierra Nevada par l'Est. C'est assez peu habité, quelques villages blancs qui ressortent de la verdure, des cultures d'olivier à perte de vue, des rochers bizarres et très peu de circulation. Nous nous arrêtons près du Désert de las Tabernas et admirons les montagnes au loin. Il faudrait un 4x4 pour se lancer sur les pistes. 

 

 

  • Désert de las Tabernas

Grenade - Malaga

Arrivée à Grenade pour une courte visite. Innocemment, nous pensions que le mois d'octobre était hors saison et il ne nous est pas venu à l'idée de réserver des entrées pour l'Alhambra. 6000 personnes sont autorisées à visiter chaque jour, selon les infos reçues à l'Office du tourisme. Pour ces 2 jours, hélas, tout est déjà complet. Nous visitons donc la ville à pied et en bus, allons voir un spectacle de flamenco et manger des tapas. Ce sera pour un autre voyage.

Nous faisons le trajet Grenade - Malaga sous la pluie avec de fortes rafales de vent et arrivons à Malaga sous l'orage. Nous avons l'adresse d'un camping pour laisser notre fourgon pendant 2 mois à notre retour du Maroc. C'est ok. Nous sommes contents d'avoir une solution aussi rapidement.

La randonnée prévue à Antequera au Torcal de Antequera se fera une autre fois. En effet, les orages et la pluie continuent de nous accompagner. A Estepona, nous profitons d'une éclaircie pour aller au port. Nous recherchons un magasin d'accastillage et accessoires pour bateau. Nous ne trouvons rien.