Portugal 2019

Toujours autant de soleil et de bonnes températures pour notre entrée au Portugal. Nous avons prévu de visiter l'Algarve en 8-9 jours pour profiter pleinement de ce temps clément. Quand nous remonterons sur Porto, ce ne sera peut-être pas pareil !! 

Tavira est une jolie petite ville avec beaucoup de maisons en azulejos, c'est-à-dire avec les murs recouverts de catelles. Celles-ci sont la plupart du temps dans les tons bleus ce qui explique leur nom mais maintenant, les propriétaires essaient davantage de fantaisie.

L'Ile de Tavira est reliée au continent par une passerelle piétonne. Un petit train diesel transporte les gens sur une longueur de 1,5 km à peine plus rapidement qu'un piéton. Il n'y a pas d'habitants sur cette île mais un restaurant et le cimetière des ancres. Ce sont les ancres des bateaux de pêche des thoniers qui ont dû abandonner leur activité faute de poissons.

Sur l'Atlantique, la plage de plus de 10 kms est faite de sable blond très fin. A cette saison, l'eau de l'océan est très fraîche, ce n'est pas Jean-Paul qui le démentira.

Tavira - église en azulejos

Ile de Tavira - cimetière des ancres

Tavira - Praia de Barill

Ile de Tavira - petit train touristique

Ile de Tavira

Réparation de notre réservoir des eaux usées à Olaho. Notre réservoir ne se vidant plus, il était urgent de pouvoir réparer. La réparation a l'air d'être faite sérieusement et pour un prix très intéressant.

L'Ile de Culatra que nous visitons en bateau est encore habitée et il y a même une école. Les rues sont en sable avec de grandes dalles pour faciliter la marche. Les 2 villages Culatra et Fairol se trouvent du côté continent de l'île. Une passerelle en bois traverse l'île dans sa largeur pour rejoindre l'océan. Là également, la plage de sable or est somptueuse. Des dunes avec une végétation rase et clairsemée poussent dans le sable. 

Au retour, nous passons par Fairol et son phare sur l'Atlantique. 

  • Culatra - ruelles du village

  • Culatra - cabanes de pêcheurs

  • Culatra - plage sur l'Atlantique

Les plages et falaises de l'Algarve méritent à elles seules le voyage. Nous avons pu voir les principales falaises à marée haute et avec de grosses vagues. Il y avait une alerte de submersion sur toute la côte. C'était impressionnant. Le vent et l'océan ont creusé la roche friable en grottes et arches, créant de petites plages de sable blond bien cachées et atteignables par de longs escaliers ou de jolis sentiers. Il y a des bateaux qui font la visite des grottes depuis l'océan mais à cette saison et avec la mer houleuse de ces jours, il n'y avait pas de sorties organisées. 

En s'éloignant de la côte, nous découvrons l'arrière pays. Dans les collines, poussent des mimosas qui sont en pleine floraison. Alcoutim, notre étape, se trouve sur les rives du Guadiana. Ce fleuve de 800kms de long, fait la frontière entre l'Espagne et le Portugal. Il n'y a pas de pont jusqu'à Alcoutim. Un petit bac pour piétons fait la navette entre les deux rives. La petite ville est surplombée par un château, ses petites maisons blotties tout autour.