Danemark 2019

Diaporama Danemark 2019

Après notre arrivée à Hirtsal, nous partons en direction de Skagen pour nous rendre dans la partie la plus septentrionale du Danemark, là où la mer du Nord rencontre la Baltique dans un bouillonnement (paraît-il). Effectivement, lorsque nous arrivons à la pointe, après une longue marche sur la plage, nous voyons les deux mers créer des remous en se rencontrant. Des tracteurs tirant des wagons amènent les gens qui ne veulent ou ne peuvent pas marcher. 

A certaines périodes de l'année, il y a des phoques qui s'installent sur la pointe. De  nombreux panneaux explicatifs incitent les gens à du respect et de la prudence. Nous n'en verrons pas.

Nous allons voir une église qui a été enterrée dans le sable. Nous avons vu des photos dans des brochures et c'est spectaculaire. Manque de chance pour nous, les dunes avancent et actuellement, l'église n'est plus ensevelie. Il en sera de même au phare que nous irons voir demain. 

Nous continuons notre visite des sites ensablés pour nous rendre dans un désert de dunes. C'est superbe. Il ne manque que les dromadaires pour se croire au Maroc. Le sable crée des effets de couleur avec l'aide du vent. La grande dune de 41 m. de haut se déplace de 15 m. par an en direction de l'est. En 2100, elle sera sur la côte de la mer Baltique. 

Nous trouvons un joli bivouac dans une clairière et avons le plaisir d'y rencontrer un renardeau curieux qui s'aventure jusque devant la porte de notre fourgon. Ensuite, il reste un long moment assez près de nous. C'est un vrai plaisir. Le lendemain matin, ce sont une biche et son faon qui passent tout près mais pas le temps de prendre une photo.

Le littoral danois que nous longeons est une succession d'immenses plages de sable fin et de dunes recouvertes d'une végétation rase et se contentant de peu. Les dunes sont entretenues car souvent ce sont elles qui protègent les habitations éparses et les quelques villages des tempêtes de la mer du Nord.

En période de migration (mars-mai), de nombreux oiseaux s'arrêtent dans les lacs et les fjords, ainsi qu'en bord de mer. Nous avons la chance de voir des sternes arctiques dans un de leur lieu de nidification. Le ballet incessant de ces oiseaux ainsi que leurs cris stridents est très intéressant à voir. Il vaut mieux se protéger des coups de bec si on s'approche trop des nids. Elles ramènent de petits poissons argentés à leur progéniture. Au nid, nous pouvons voir les petits encore duveteux ainsi que leurs 2 parents qui s'occupent l'un de garder le nid et l'autre de nourrir le jeune. 

De gros travaux ont été faits pour compenser les marées et protéger les terres. Les fleuves qui se jettent dans la mer du Nord sont fermés par des écluses ainsi que des digues importantes pour éviter les catastrophes. 

La petite ville de Ribe, une des plus anciennes du Danemark mérite un détour. Avec ses maisons à colombage, son petit port de plaisance et ses nombreuses terrasses, elle dégage un certain charme. 

Ce sera notre dernière étape danoise avant notre retour en Allemagne.