Patagonie - Argentine - Chili - Iles Falkland (Malouines) -Uruguay 

Après un très long vol depuis Madrid (12h40), nous arrivons à Buenos Aires. Petit arrêt à notre hôtel dans le quartier de Madero et nous partons visiter la ville. Le quartier de La Boca avec ses maisons très colorées et ses boutiques vaut le détour. Nous allons voir une librairie située dans un ancien théatre. Elle est considérée comme la plus belle du monde. Courte pause au cimetière pour voir la tombe d'Eva Peron, figure toujours très aimée dans ce pays. Le soir, nous partons assister à un spectacle de tango argentin avec guitariste de charango (petite guitare faite avec la carapace d'un tatou) et un artiste jonglant avec les boleadoras. A la fin du spectacle, hommage à Eva Peron avec les artistes chantant "Don't cry Argentina" en agitant des drapeaux.

 

Journée à la campagne dans une estancia avec repas typique argentin sous les arbres. Balade à cheval ou en calèche sur le domaine. Certains rapaces comme des faucons et un caracara très peu farouche se laissent admirer et photographier.

Le repas est très copieux et savoureux. Ensuite, nos hôtes nous font une démonstration de danses du nord de l'Argentine et un spectacle poétique avec un cheval et sa cavalière.

Le soir, nous partons assister à un spectacle de tango argentin avec guitariste de charango (petite guitare faite avec la carapace d'un tatou) et un artiste jonglant avec les boleadoras. A la fin du spectacle, hommage à Eva Peron avec les artistes chantant "Don't cry Argentina" en agitant des drapeaux.

Visite du domaine Decero à Mendoza. Nous prenons un avion pour nous rendre à Mendoza, le pays des vignes. Malheureusement, la Cordillière des Andes est dans les nuages. Nous quittons la ville pour nous rendre sur le domaine où nous sommes accueillis pour un excellent repas avec, bien évidemment, du boeuf argentin. Ensuite, nous visitons la cave puis dégustons les vins. Depuis la salle à manger, nous avons une vue sur l'immensité des vignes alentours. Ces vignes ont été plantées par un suisse en 2000 sur un terrain non cultivé. Il a nommé son domaine "Decero" ce qui veut dire "de zéro".

Nous rentrons ensuite pour nous installer à l'hôtel et faire des balades dans la ville. 

Depuis 2 jours, la Cordillière des Andes se cache derrière des nuages rébarbatifs. Ce matin, nous quittons Mendoza pour traverser cette fameuse Cordillière à bord d'un autocar. Le temps n'a pas changé, il y a toujours une épaisse couche de nuage et même si la température est très agréable, ce n'est pas ce que nous espérions. La route No 7 monte gentiment en suivant l'ancienne ligne de chemin de fer, aujourd'hui abandonnée, et le fleuve Mendoza qui charrie beaucoup de sédiments. Entre 2 nuages, nous apercevons un coin de ciel bleu et plus nous nous rapprochons des hautes montagnes, plus le temps s'améliore. Un petit troupeau de guanacos traverse le fleuve et nous avons la chance de les apercevoir. Impossible à photographier, ils sont trop loin. Au Puente del Inca (2720 m.), il fait assez chaud pour être en t-shirt. Le site est superbe avec des couleurs dégradées jaune. Nous continuons et sommes récompensés par la vue du plus haut sommet de l'Amérique : l'Aconcagua 6921 m. La route passe un col à 3200 m. et nous arrivons au Chili. Le passage de la frontière se passe assez rapidement et nous continuons sur Santiago. Peu après la frontière, se trouve la station de ski de El Portillo où sont organisées des compétitions internationales. La route de descente du col comporte 28 virages en épingle à cheveux. Il n'y a pas de barrière et de nombreux camions fréquentent ce trajet. C'est spectaculaire. Le paysage chilien est très différent de celui d'Argentine. Les montagnes sont en roche sombre, très raides, sans végétation. Nous redescendons assez rapidement et nous retrouvons dans une plaine de vignobles et vergers.